Livraison dans le mois qui suit seon le nombre de commandes.

Précurseur du slow art, Pierre-Paul Marchini lance un nouveau site internet pour démocratiser le concept du No Arte.

 

Originaire d’Ajaccio, Pierre-Paul Marchini est une des figures montantes de l'art contemporain. Il s’inscrit dans les 50 nouveaux maîtres de l’art contemporain, aux côtés des maîtres comme Kandisky ou Pollock. Parmi ses buts : démocratiser l'accès à ses toiles en lançant son tout nouveau site internet : "Un monde ailleurs".

L’artiste a débuté la peinture il y a une quinzaine d’année trouvant vite sa voie dans le travail à l’huile qui lui permet de créer des effets incomparables. Aujoud’hui il est pas maitre dans l’abstraction et l’informel. Ses œuvres absolument modernes oscillent entre un abstrait tantôt lyrique, tantôt décoratif. « En passant du pinceau au couteau avec un geste plus large, je me sens plus proche de ma réalité émotionnelle et artistique » explique-t’il .

Si ses méandres géographiques traduisent les élans de son âme, on retrouve aussi dans son travail son amour de la Corse, avec un style qui exprime la diversité de tons et des nuances de l’Île de Beauté. En détournant la théorie des couleurs et en exploitant chacun des matériaux, il opère une rupture avec les canons classiques. Pierre-Paul Marchini dépasse la simple représentation en plongeant dans la pure psyché. La couleur est portée à son paroxysme sous une grande liberté. « L’Art est vie, l’Art est violence ! Il naît dans les dissonances, dans les courants tumultueux, jamais dans le calme et le silence. Celui qui crée transmet une idée, il la prend au fond de lui-même mais en fait, elle vient d’ailleurs, de ces mondes inconnus et hauts qui font notre être. Il crée comme il crierait, rompant l’harmonie établie puis redevient serein, un court instant, comme en pause entre deux vies ».

Pierre-Paul Marchini expose régulièrement en galeries parisiennes et corses. Il a exposé à la Fiac en 2012 et remporté le 3ème prix de peinture au grand concours international d’art contemporain en 2014. Exposé au Louvre et à l’Espace Cardin à Paris mais aussi à New York, Vienne, Miami, Venise, Florence, Palerme.
En 2019 il a décidé de s'affranchir des codes du marché de l'art pour proposer ses œuvres à prix atelier sans intermédiaires. Une démarche avant-gardiste qui va donner naissance au mouvement « No Arte ».

Se servant de Facebook comme galerie, une forte demande s’en est suivie et Pierre-Paul Marchini continue à démocratiser l'accès à la toile en lançant son tout nouveau site internet : "Un monde ailleurs".

 

Tant d’incertitudes hantent l’esprit du peintre sa vie durant .Il doit certainement être tourmenté, insatisfait, parfois hors de son temps. Opter pour cette vie de rêveur n’est pas aisé mais nécessaire pour l’artiste, son obsession est ailleurs .

Si il doit être incompris par beaucoup, rejeté par la société bien pensante et si parfois il se prend pour dieu, sa quête ne restera pas vaine ni dans ce monde ni dans l’autre.

Il ira s’assoir aux côtés d’un écrivain ou d’un musicien qu’il a aimé et peut être découvrira-t-il enfin le secret de l’ombre et de la lumière.

Alors sans doute, ses œuvres seront exposées, analysées, répertoriées.

Son esprit reconnu hors du commun. Qu’importe !!!

Il a vécu sa vie, pas celle qu’on lui avait tracé, la sienne tout simplement !!

Pierre-Paul MARCHINI 2011

 

Articles et critiques

 

Critique en sémiotique esthétique de l'Opéra « Couleurs d'été » de Pierre-Paul Marchini

L'instant estival et apical des huiles de Marchini recueille la terre, l'eau, l'air et le feu, dans le continuum de la peau de l'homme à la peau du monde. Dans le vortex de développement de la spirale dorée l'artiste cherche le temps circulaire du langage des saisons, l'accord du microcosme au macrocosme, pour révéler les secrets de la proportion humaine et naturelle au divin. C'est la vision onirique du mouvement d'une danse universelle, qui réintègre l'ombre refoulée de l'inconscient dans le midi ardent du soleil conscient.

Présidente fondatrice,Prof. Fulvia Minetti